La France, sacrée en 2008 mais éjectée du podium en 2012, s’est classée 3e de la 9e coupe du monde de boulangerie. C’est la Corée du Sud qui a remporté la compétition.

Un concurrent chinois. Photo AFP

Un concurrent chinois. Photo AFP

Avec un surprenant totem de pains figurant un archer à cheval, trois boulangers sud-coréens ont remporté mardi la 9e coupe du monde de boulangerie, organisée près de Paris, devançant leurs concurrents taïwanais et français, a-t-on appris auprès des organisateurs.

L’équipe, composée des maîtres-confiseurs Yong-joo Park, Jong-ho Kim et Chang-min Lee, s’est imposée au terme d’une compétition débutée samedi qui a vu s’affronter douze équipes venues des quatre coins du monde.

Une première pour la Corée du Sud

Les concurrents se sont affrontés dans trois épreuves: confection de baguettes et pains, de viennoiseries sucrées et salées, et d’une pièce artistique, sur le thème du «sport représentatif» de leurs pays d’origine.

Les Sud-coréens ont présenté un totem de pains représentant un archer à cheval, qui leur a permis de monter sur le podium pour la première fois depuis la création de l’épreuve, directement sur la plus haute marche. Ils ont ainsi détrôné les Japonais, vainqueurs en 2012 et absents du classement cette année.

Les Taïwanais, avec leur pièce montée à trois faces sublimant le mouvement du batteur de baseball, accèdent à la deuxième place, après avoir fini troisièmes lors de la précédente édition.

Un vélo sens dessus-dessous

La France, sacrée en 2008 mais éjectée du podium en 2012, revient à la troisième place, grâce notamment à un vélo sens dessus-dessous.

Ces trois pays ont été qualifiés d’office pour la prochaine coupe du monde de boulangerie, prévue en 2020.

Source : Le Progrès.fr – Article du 9 février 2016

À propos de l'auteur

Avatar de Richard Lacroix

Rédiger un commentaire

You must be logged in to post a comment.