La boulangerie solidaire bio doit contribuer à la réinsertion professionnelle.

Après deux ans de réflexion et d’étude, l’association Cide Lise va enfin pouvoir lancer sa boulangerie solidaire. Un concept inspiré d’une boulangerie similaire « Pain et Partage » à Marseille.

« L’objectif de cette boulangerie est de faire de l’insertion et de la formation professionnelle, en fabriquant uniquement du pain bio », explique Alain Cammas, vice-président de l’association. « Au début on aura 4 personnes en insertion et un formateur, mais à terme on souhaite avoir dix employés dans la boulangerie », poursuit-il.

Mais attention, pas question de faire concurrence aux boulangeries calaisiennes, celle-ci sera « destinée aux collectivités locales, aux cantines scolaires, aux restaurants d’entreprise ou aux établissements hospitaliers », poursuit le co-gérant de la future boulangerie solidaire, assurant avoir déjà « pris pas mal de contacts ». La déclinaison calaisienne de « Pain et Partage » comptera ainsi sur une quarantaine de clients.

Et qui dit pain bio, ne dit pas forcément prix élevé. « On vendra du bio à bas coût », assure le vice-président de Cide Lise, sans avoir encore une idée précise du tarif qui sera pratiqué. L’objectif de l’association étant surtout la réinsertion professionnelle plutôt le profit.

Un versant pédagogique

La boulangerie solidaire aura aussi une visée pédagogique. « Nous allons organiser des animations pour les écoles, les collèges ou les lycées, ajoute Alain Cammas, vice-président de l’association, avec des interventions de professionnels pour faire découvrir la fabrication du pain aux enfants et les éduquer au bien manger ».

Maintenant que l’association dispose d’un local, rue des Salines, le projet « Pain et Partage » devrait voir le jour dans le courant de l’été 2016.

Source : http://www.nordlittoral.fr/ – Elise Leclercq – Publié le 28/11/2015

À propos de l'auteur

Avatar de Richard Lacroix

Rédiger un commentaire

You must be logged in to post a comment.